Product Backlog : création, utilité et gestion

La production d’un bien par une entreprise en vue de le commercialisé dans le futur représente tout un procédé. L’opération devra toujours se baser sur une bonne organisation et aussi une bonne étude. Les responsables du processus de production devront avoir une maîtrise approchant de la perfection de toutes les étapes à suivre. Parmi les notions qu’ils devront saisir et faire usage correctement, il y a le product backlog.

Comment créer un product backlog en quelques étapes ?

Avant de savoir comment est élaboré un product backlog, il serait intéressant de connaître ce que c’est exactement. Le product backlog est en fait une liste faisant mention de diverses modifications à réaliser sur un produit. La liste en question sera plus qu’utile à l’équipe de développement qui est en charge de la conception et du développement des produits de la société.

Maintenant, voyons comment est créé le product backlog. La démarche comprend différentes étapes importantes. Chaque étape est effectuée dans le but de pouvoir offrir la solution la plus appropriée à la demande de la clientèle.

Étape n°1 : recueil des meilleures idées au sujet du produit

L’amélioration d’un produit devra être initiée sur la base des demandes des clients. Avant d’établir un product backlog pertinent, il est essentiel de considérer ces demandes. L’équipe de développement pourra ensuite rassembler les meilleures idées pour trouver la solution idéale.

Étape n°2 : éclaircissement des problèmes exprimés par les clients

Relever les demandes des clients est une bonne chose. Toutefois, afin de trouver la solution la plus adaptée, il est recommandé de chercher à éclaircir autant que possible le problème. Cela nécessitera de passer en revue plusieurs fois les commentaires ainsi que les recommandations que la clientèle aura exprimé.

Étape n°3 : classement des tâches selon leur priorité

Une fois que la seconde étape sera réalisée, le problème relatif au produit sera mieux cerné. De cette situation découlera une meilleure compréhension de ce qu’il y a à faire. Un plan d’action pourra être édifié. Les tâches de ce plan seront classées en fonction de leur degré de priorité. Les actions qui n’ont pas ou ont peu d’influence sur l’amélioration du produit ne seront pas mentionnées dans le product backlog.

Étape n°4 : révision du product backlog ainsi créé

La liste définitive qui sera créée sera le product backlog. L’équipe de développement de l’entreprise procédera à l’accomplissement des tâches énumérées. Tout au long de cette démarche de réalisation, il est nécessaire de faire des mises à jour constantes du product backlog. Ces mises à jour seront nécessaires pour bien orienter les efforts déployés et d’avoir un aperçu sur l’avancée de la réalisation des tâches.

Les conseils pour gérer son product backlog

L’atteinte des objectifs que l’entreprise s’est fixée dans l’amélioration d’un produit ne peut se faire qu’en s’aidant d’une bonne gestion des opérations réalisées. Gérer de manière efficace le product backlog et sa mise à exécution est une procédure qui suggère aux responsables de :

  • opter pour une stratégie produit,
  • optimiser la collaboration des équipes,
  • créer une chronologie cohérente,
  • sélectionner des solutions pratiques et prêtes à être utilisées.

La mise en œuvre de ces solutions ne peut assurer un succès de la gestion du product backlog si les responsables de l’entreprise n’y investissent pas le montant adéquat d’attention et de rigueur.

Comment distinguer le Product Backlog du Sprint Backlog ?

Si l’on sait que le Product Backlog est un document qui donne les détails sur les fonctionnalités d’un produit, il est à noter que ce n’est pas le seul document du genre à remarquer. Le Sprint Backlog est à distinguer du Product Backlog. Pour ce faire, voyons les principales caractéristiques de ce dernier.

Caractéristiques n°1 : un document complet

Le Sprint Backlog comporte les éléments mentionnés dans le Product Backlog mais pas que. Le document en question renferme également un plan d’action qui indiquera comment les éléments de la liste seront exploités pour augmenter la valeur du produit. Le Sprint Backlog dépend du Product Backlog dans une certaine mesure.

Caractéristique n°2 : le développeur comme gérant

Si le Product Backlog est créé par l’initiateur du projet de fabrication du produit, le Sprint Backlog est quant à lui édité par le développeur du produit. Ce dernier sera en charge de déployer les efforts nécessaires pour parfaire le Sprint Backlog. Il sera le seul habilité à gérer ce dernier.

Caractéristique n°3 : il nécessite de l’implication

Le Sprint Backlog a pour principal but d’atteindre un objectif spécifique. Il fournira les informations nécessaires au développeur pour orienter son travail. Le professionnel fera en sorte d’accomplir les tâches qui seront relatées dans le plan d’action du Sprint Backlog.

Caractéristique n°4 : des difficultés possibles

Le Sprint en cours d’exécution peut générer une autre Sprint Backlog tout au long du processus. En fait, il est à souligner que l’équipe qui s’occupe de réaliser les tâches reliées au projet de Sprint peut être confrontée à des difficultés. Elles devront faire l’objet d’une résolution. Cela ne peut tout de même pas se faire pendant le Sprint en cours.

Caractéristique n°5 : un Sprint peut en générer un autre

Chaque difficulté ou groupe de difficultés, rencontré devra constituer un autre Sprint. Les développeurs créeront un autre Sprint Backlog, autant que nécessaire jusqu’à ce dont ils soient satisfaits de l’accomplissement du projet. La concrétisation de ce dernier représente un travail minutieux et de précision.

Pour conclure, il faut que les entreprises prennent en compte le fait qu’établir des Procduct Backlog et aussi des Sprint Backlog fait partie intégrante d’un projet de développement de produit. Même si les deux concepts peuvent avoir des points communs, il est nécessaire de bien les distinguer entre eux. Il est également recommandé de ne pas négliger leur élaboration. La patience et la persévérance seront essentielles pour que le travail soit correctement terminé. Aucun détail ne doit être laissé pour compte. Par ailleurs, si le Product Backlog est tout à fait indépendant du Sprint Backlog, celui-ci ne peut exister sans lui. Avant de se mettre à la création du Sprint Backlog, le Product Backlog devra être élaboré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close